ulule site participatif
VOUS LISEZ UN ARTICLE DE JACK HUNTER
VOUS LISEZ UN ARTICLE DE JACK HUNTER

UN VRAI SITE D'(RÉ)INFORMATIONS WEB

ULULE – Plateforme de financement participatif, ou, quand Avarice fricote avec Altruisme ! – Avis

Lien sponsorisé

Aïe ! Cet article va piquer les yeux tellement il est long, mais il faut savoir ce que l’on veut : Un vrai test, ou un énième article qui ne sert à rien ? Et puis, vous le savez maintenant, j’ai horreur des foutages de gueule et des belles vitrines quand derrière il y a du made in china à tous les rayons. Vous connaissez Ulule ? C’est apparemment une des plus grosses plateformes de financement participatif sur le net, fondée en France le 5 octobre 2010. Et oui, c’est français en plus ! La classe, non ? Pour une fois (ou presque) que l’on fait un truc qui marche à l’international ! Bref. Alors, qu’est-ce que le « financement participatif », appelé en anglais, le « Crowdfunding » !

Le concept, comment cela fonctionne

C’est quoi cela, le « Crowdfunding » ? Alors, pour faire court, imaginons que vous avez un SUPER projet, surtout un projet qui peut aider votre prochain, un projet communautaire, sympa, mais …vous n’avez pas un rond ! Alors vous décidez de le présenter à des milliers de personnes à travers le monde qui ne vous connaissent pas et qui vont décider si, oui ou non, ils ont envie de vous donner quelques euros. Bien entendu, en fonction de la somme versée, vous pouvez remercier vos contributeurs, comme leur offrir un cadeau ou quelque chose d’autre en contrepartie ! Vous pouvez recevoir 1€, comme 300€, il n’y a pas de limite ! Enfin, si en fait : Il faut répondre à des exigences pour pouvoir proposer un projet, encore heureux sinon ce serait le bazar ! Mais cela nous le verrons plus loin dans l’article.

Sur Ulule, c’est simple, une fois le montant souhaité atteint, vous recevez votre argent en quelques jours sur votre compte bancaire, et c’est parti, la grande aventure commence ! Mais attention.. Choisissez bien ce dernier, car si vous récoltez ne serait-ce que « 1€ de moins » que ce que vous réclamez, tous vos contributeurs sont automatiquement remboursés à la fin du décompte, et vous ne touchez donc : …RIEN.

Exemple de projet dont l’objectif financier n’est pas encore atteint

Et par la même occasion , pour Ulule, qui n’aura pas de commission. C’est le jeu, et cela évite les « trop gourmands » !

Mais pas de panique, pour les projets « non communautaires », « personnels », Ulule à ouvert Okpal, son double en plus cool : Quel que soit le montant collecté, vous touchez l’argent à la fin. C’est mieux me direz-vous ? Non, car comme j’aime à le dire, mon expression personnelle : « Chaque avantage dans la vie a son …désavantage… »

Effectivement, sur Ulule vous bénéficiez d’une mise en avant de votre projet par différents supports, partenariats, newsletter (si vous êtes sélectionnés), nombre de visiteurs par mois, etc. Sur Okpal, … vous vous débrouillez.

Alors, où est le hic ? J’ai décidé, en réalisant mon propre projet, de mener l’enquête ! Et.. il faut dire que je me suis bien amusé… (La pauvre Estelle du support qui m’a supporté…)

Au commencement…

Pour dire vrai, j’avais déjà survolé il y a des années et des mois leur site, mais j’étais trop fier pour demander de l’aide à de parfaits inconnus ! Il y a quelques semaines, je me suis tout de même lancé dans la (re)lecture complète du site, dans ces moindres détails, lettres, apostrophes, je suis même allé jusqu’à lire les avis sur internet, cela semblait trop beau pour être vrai ! Vraiment sympa l’altruisme qu’il s’en dégage ! Et le site est vraiment très bien fait, très beau !

Bon, je suis aussi allé voir les avis négatifs, après la lecture entière du site, de sa FAQ, de ces CGU etc, pour voir ce qu’il s’en disait. Bien sûr, il y a souvent de bons idiots dans de mauvais commentaires, qui, n’arrivant pas à fermer une simple fenêtre Windows, viennent râler et vous pourrir votre « E »-notoriété (Vous avez compris où je voulais en venir). Mais ils permettent quelquefois de trouver quelques failles, et de se méfier un peu, voire, de déceler des incohérences.

Simple aperçu illustratif

Voilà des exemples de ce que l’on peut voir au moment où j’écris ces lignes. Perso, l’histoire de la « CamGirl », je trouve personnellement que Ulule a abusé. Quand tu te plantes, quand ton équipe de modérateurs ou employés fait une telle erreur et acceptent ton projet, et qu’une fois qu’il est finit et que tu as tout fait pour avoir tes contributeurs, ils ne te donnent pas l’argent prétextant une erreur et remboursent, je trouve cela non professionnel et franchement dégueulasse. Tu fais une erreur, tu assumes, point. Si j’avais été à la place de cette « CamGirl », j’aurais tout de suite déposé plainte, demandé mon argent ainsi que des dommages et intérêts. A partir du moment où l’erreur était avérée, il fallait tout de suite couper court. Au lieu de cela, accepter le projet puis laisser se récolter les fonds, et ensuite rembourser, cela ne se fait pas. Mais bon, apparemment elle n’a pas donné suite. Tant mieux pour eux !

Perso, malgré ces commentaires, de tout ce que j’avais lu sur le site et les projets détaillés, j’ai bien aimé, j’y suis donc allé la fleur au fusil, mais j’ai vite déchanté. D’autant plus que les avis ou les tests positifs, ce sont uniquement des personnes « contributrices », donc qui donnent de l’argent, et non des personnes qui ont déposé …des projets ! Et quand c’est l’inverse, là, il n’y a que du négatif (ou presque).

Le pré – questionnaire

Avant de pouvoir soumettre son projet à la team Ulule, il faut remplir un petit questionnaire. C’est simple, ce ne sont que quelques questions, rien de plus rien de moins. Sauf que, ces questions vont déterminer si nous sommes redirigés sur la Team Ulule, ou sur … l’autre site, Okpal. Aucun souci ! Mon projet entre dans les critères de Ulule, j’ai bien tout lu, il correspond, je me lance !

Le projet, mon projet

Alors, c’est sympa car j’ai pu réaliser ce test avec un vrai projet, et non un fake. Dans le premier cas, là où l’on peut rentrer un paragraphe, j’explique dans les grandes lignes ce qu’il en est.

Je vous le présente en un peu plus détaillé. Je devais acquérir sous deux ans, à ce moment-là ayant les moyens, la maison de mon défunt grand-père, mais aussi et surtout, ses hectares de bois séparés par des allées entretenues qui se croisent de part et d’autre de la forêt.

Ceux-ci devaient y voir se construire dans une des parties du lieu arboré des maisons en bois, des cabanes en bois, dans la cime des arbres, en hauteur, reliées par des ponts, des tunnels fait de cordes, et pour tous les prix, tous les goûts : De la cabane en bois version luxe pour les lunes de miel ou soirées spéciales, comme la maisonnette plus rustre, plus « nature », avec moins d’équipement. Les illustrations ci-dessous donnent l’idée de ce qui aurait été construit. Et ayant une partie de la famille charpentier, il est plus facile d’imaginer et d’élaborer ce projet, de lui donner vie.

Avec le temps et les bénéfices fait avec les nuitées, les bois et les étangs devaient se transformer en un parc animalier. Les nuits ne coûtent pas vraiment d’argent, si ce n’est le remboursement de l’investissement fait et la propreté du lieu, à chaque nouveau pensionnaire, ce qui permet de proposer une gamme de prix accessibles à toutes et à tous.

Il était prévu des parcours accrobranches, des aires de jeux, des allées de pierres à travers la forêt, fontaines et pédalos, tout cela dans un parc clos sur plus de 3 mètres de hauteur, où se promèneraient librement des animaux tels que des cerfs, chevreuils, faisans, lapins, et j’en passe. Les illustrations ci-dessous montrent ce que j’avais en tête. Le but était vraiment de rapprocher la nature des visiteurs, de leur permettre de les approcher au plus près, voire, de les nourrir, et toucher !

A ce parc, il était question de construire, et j’avais déjà les contacts pour cela, un vivarium géant et des volières sous lesquelles les visiteurs pourraient se promener. Je suis même allé jusqu’à prendre des contacts en Ukraine pour réaliser certaines installations ! L’endroit était parfait : 30 minutes de Lyon, une heure de Genève, perdu dans la Dombes, et sans voisins. Mais ma belle grand-mère se faisant vielle ne pouvait plus rester là-bas encore deux ans, et a décidé de vendre avant la date que l’on s’était fixé, sa santé en dépendait. Je n’avais malheureusement pas eu le choix que de venir consulter Ulule, puisque je n’avais pas les moyens à ce moment de faire un tel crédit, et le voisin agriculteur avait déjà posé son dévolu sur cette affaire, pour déforester le tout et avoir plus de terres cultivables, tout en mettant la maison en location.

En contrepartie, en fonction des sommes versées, je comptais offrir l’entrée du parc à vie, des nuits offertes chaque année ou pendant quelques années, mais aussi des participations à des événements autour des animaux, et j’en passe. Oui, en fait depuis gamin je rêvais de transformer cet endroit en parc animalier, puis en …zoo. Mais pas n’importe quel zoo, un zoo avec des espèces, pas forcément animales, et très rares. La maison quant à elle aurait servi d’accueil, de boutique, et les chambres à l’étage pour ma future famille. Bref, voilà quel était mon projet !

Le moment louche du questionnaire

Je décide donc de remplir ce fameux questionnaire. Je remplis donc le montant, maison incluse et les premières cabanes, maisons en bois, je sélectionne le bouton pour plus de 30000€ (J’allais en demander 550 000€, le reste financé par la banque qui me suivrait si j’avais cet apport)

Je donne le numéro de téléphone pour me joindre en France et précise bien que je compte donner du concret à mes contributeurs (Et je suis toujours généreux avec ceux qui m’ont aidé par le passé, donc j’avais vraiment prévu de les remercier à la hauteur de leur aide)

Je remplis tout, mais je suis redirigé sur un beau pop-up qui me dit, comme cité ci-dessous en illustration, que mon projet serait mieux sur Okpal. Je demande donc au support pourquoi, et tombe sur une certaine Estelle. Elle m’aide, me demande si j’ai bien sélectionné le bon pays la bonne devise, oui tout est bon. (A ce moment-là, elle me portait encore dans son cœur hi hi :p)

Puis, je commence à me dire que quelque chose est bizarre.

Premièrement, dans ce pop-up, ils se servent des mots pour bien nous faire comprendre que nous n’aurons rien, ok. Mais la suite va à l’encontre même de ce qu’ils écrivent dans le site. Dans le pop-up, on peut lire :

Déjà, là ça commence déjà à sembler louche : on nous cite que sur Ulule, une communauté établie est nécessaire pour atteindre son objectif hors, d’après leur propre site internet, tout projet bénéficie naturellement d’une visibilité maximale :

2.5 millions de membres, ok, pas tous contributeurs, combien le sont ? 90% ? Quoi qu’il en soit, c’est important, et assez pour avoir un coup de pouce !

3 millions de visiteurs externes au site par mois ! Oui, 3 millions, et par mois !

1 million d’abonnés ! Donc un million de personnes qui reçoivent une newsletter avec potentiellement votre projet dedans, si vous êtes sélectionné !!! 1 million !

Et 30 grosses entreprises partenaires qui investissent.

Et après on vous dit :

Non, la vérité, c’est qu’on fait tout pour vous envoyer sur l’autre site, Okpal. Pourquoi ? Lire la suite pour comprendre.

De même, Ulule nous parle de son algorithme qui va déterminer si notre projet est plus pour Ulule, ou plutôt pour Okpal. Or, on ne me la fait pas à moi, je suis bien placé pour savoir comment cela fonctionne, puisque moi-même je fais des algorithmes ! Et là ce n’en est pas un, ou alors un petit système de calcul en fonction des clics, vous serez donc simplement redirigés en fonction des réponses, car non, ce que vous écrivez n’a aucun intérêt : Aucun robot ne peut analyser votre projet, le lire. Votre texte d’introduction qui parle de ce dernier sera seulement lu si vous passez cette première étape.

J’ai donc commencé à me poser des questions, et plus quand j’ai remarqué que c’était le fait de cliquer sur « plus de 30 000€ » qui me renvoyait donc à Okpal. Pourtant mon projet répond à tous les critères demandés ?

Et je ne parle même pas de la petite phrase de fin pour nous convaincre, qui donne vraiment l’impression que nous sommes pris pour des idiots :

J’adore le « simplement ». Alors que tout prouve que la différence entre les deux est indéniables, et que ce ne sera donc pas simple du tout sur Okpal ! Mais, je continue mon enquête.

J’ai donc changé, j’ai cliqué sur « Je ne sais pas » pour la somme d’argent. Là, cela passe comme par magie, mon projet est accepté, j’ai même un joli mot d’amour dans ma messagerie privée Ulule :

Je laisse de côté la présentation du projet à cause de mon boulot à côté qui me prend tout mon temps, et décide donc de revenir plus tard tout remplir, compléter. Mais quelques heures plus tard, j’ai un message, et là que vois-je ? Un message qui m’invite à aller chez Okpal, et me disant que mon projet est refusé !

Je lis le message, en copie ci-dessus, et je commence à comprendre comment tourne Ulule, sa VRAIE politique sur d’altruisme. Les mots sont bien choisis.

« J’ai une meilleure solution pour vous » (Avec la petite main qui me fait plutôt penser à autre chose, quand on comprend le but du message…)

On vous met bien en avant en gras que vous ne récupérez pas votre argent pour vous faire peur et vous faire changer d’avis sur votre envie de poster sur Ulule, où vous perdriez tout d’après eux ! Et on insiste bien avec une seconde phrase, histoire de bien vous finir, une phrase choc, percutante pour quelqu’un comme vous qui désirez de l’aide pour votre projet, des fonds : « Vous ne récupérez rien ». Ils ont au moins été cool de ne pas mettre de point d’exclamation à la fin.

Ils auraient pu dire, « Vous serez dans l’incapacité de récupérer vos fonds », ou encore, « Sachez que si vous n’atteignez pas votre objectif, l’argent sera entièrement retourné aux contributeurs », mais non, le but est là, vous envoyer là où vous ne leur ferez pas, potentiellement, perdre de l’argent, c’est-à-dire sur Okpal, au contraire de Ulule. Et tous les coups sont permis, dont les gros mensonges qu’ils nous servent. En bref, ils vous ressortent les mêmes bobards que quand « l’algorithme » décide de vous renvoyer à Okpal, car le but est de vous faire fuir de Ulule ! Il ne feront pas d’argent avec vous !!! Ou du moins, c’est trop risqué avec vous, alors, pourquoi vous donner votre chance quand ils peuvent gagner autant à côté avec des projets à moindre coûts ? Alors c’est là que l’on commence à comprendre le pourquoi du comment.

Quand Avarice fricote avec Altruisme

Réfléchissons un peu. Mon projet entre dans les clous mais avec moi ils risquent de perdre de l’argent, pourquoi ? Comme cité précédemment, nous définissons le montant dont nous avons besoin. Hors, si ce montant n’est pas atteint, même à 1€ prêt, le système du site Ulule rembourse l’intégralité des participants : Je n’ai rien, mais.. Ulule aussi !

Or, un gros problème se pose : Les contributeurs ne sont pas forcement riches, ce qui implique que s’ils dépensent, investissent dans mon projet, ils ne dépenseront pas leur argent dans d’autres projets, plus petits, et qui, eux, ont plus de chance d’atteindre leurs objectifs : Ulule peut par contre plus facilement espérer sa commission.

Vous comprenez ? Je suis donc une éventuelle perte sèche pour Ulule. Il y a donc une solution, Okpal, car sur Okpal, que j’aie récolté 10 000€ comme 500 000€, ils toucheront leur commission, et je n’aurai pas touché à leur revenu mensuel et potentiel d’Ulule.

Donc, ils font tout pour me -Non, pour VOUS- envoyer sur Okpal.

Rentabiliser un projet, c’est tout à fait normal. Ce n’est pas moi qui leur lancerait la pierre, bien au contraire. Cependant, ce que je n’aime pas avec Ulule, et malheureusement je ne trouve pas de mots non vulgaires pour citer ce que je pense ; Ce que je n’aime pas c’est qu’il se foutent littéralement et ouvertement de notre gueule !

Ils sont capables de vous afficher sur leur site tel et tel argument, et pour nous inciter à aller sur Okpal et oublier Ulule, ils n’hésitent pas à retourner ces arguments, nous mentir, et cela en est tellement flagrant que cela en devient insultant !

Ce foutage de gueule aurait pu s’arrêter là, mais j’ai voulu en savoir plus. J’ai répondu à ce message automatique envoyé par une personne du support. Pardonnez mes fautes d’orthographe, je ne m’applique pas trop dans mes conversations en privé, je n’appelle pas le Doc pour me corriger, et, en colère, c’est encore moins facile de garder la ligne !

Ma première réponse à leur mail automatique « foutage de gueule » pour leur demander des explications :

Message tronqué

 

J’attends donc une réponse, et décide de retourner dans mon projet pour commencer à le compléter, et là, que vois-je, il est fermé (?)

Je réalise que je n’ai même pas eu le temps de le détailler, donner le business plan, les illustrations, les devis, rien ! Il a été refusé avant même que je puisse en débattre. Mais cela ne me choque pas, c’est dans la continuité de ce que nous citions plus haut, mon projet représente une perte potentielle d’argent pour eux. Imaginez les dizaines de milliers d’euros qui pourraient être investis dans mon projet dont l’objectif ne pourrait, peut-être, pas être atteint, dizaine de milliers d’euros qui ne seraient pas investies dans de plus petits projets qui, atteignant leurs objectifs, reverseraient une commission à Ulule.

N’ayant pas de réponse, je renvoie un message, et c’est Estelle du support qui reviens me donner des explications…

Là, je me dis à ce moment-la, « Pauvre Estelle, elle ne sait pas sur qui elle est tombée, mettons là à l’épreuve ! ». Un projet personnel ? Non communautaire ? C’est une blague ? D’autant plus que sur leur « 800 » projets en ligne il y en a qui, non seulement, sont « moins » communautaires, ou VRAIMENT personnels (Achat de matériel pour une crêperie ambulante, et j’en passe…). S’il y a bien une chose qui m’insupporte au plus haut point c’est le mensonge, le foutage de gueule affiché, en bref, le manque de respect. Je décide donc, forcément, de me jeter dans l’arène !

Je décide donc de la jouer fine et de proposer que je trouve mon crédit pour la maison, et propose mon projet pour commencer pour les maisons en bois, soit 80 000€, curieux de voir sa réponse.

Note : Ont été floutées les informations personnelles me concernant

 

Sa réponse à ce message,

Quoi ? Alors là, je ne m’attendais pas à cela !

Premier point, je cite de son message : « 400 000 euros est une somme beaucoup trop élevée et irréaliste par rapport à la moyenne récoltée sur notre plateforme ». « Beaucoup trop élevée et irréaliste » ? Pourtant, c’est étrange, leur Conditions Générales d’Utilisations sont très claires à ce sujet :

Oui, vous avez bien lu, cela va de 0€ à plus de 500 000€. Qui plus est, vous remarquerez que les tranches présentées ne sont pas par dizaines de milliers d’euros, mais par centaines de milliers d’euros. Ce qui veut dire qu’une fois de plus, Ulule se fout littéralement et proprement de ma gueule.

Deuxième point, je cite : « Sachez également que sur Okpal, vous pouvez si vous le souhaitez décider de ne pas poursuivre la collecte et nous pouvons rembourser intégralement tous les donateurs sans toucher de commission ! »

Mais c’est quoi cet argument foireux !? Tout le monde sait que personne, qu’il ait eu 10€ comme 10 000€ se dira « Hummm.. non, j’ai changé d’avis, je vais rendre l’argent à tous les contributeurs, tout compte fait, je n’en ai pas besoin ! » : J’ai envie de crier, MAIS « WHAT THE FUCK ! »! (Traduction : Mais c’est quoi ce bordel !)

Ils sont si désespérés à Ulule et ne savent pas quoi répondre qu’au lieu de porter leurs testicules et de dire « Oui c’est vrai, vous n’êtes pas un bon plan pour nous ! » qu’ils préfèrent vous sortir des conneries pareilles ???

Troisième point, elle se garde bien de parler du nombre de visiteurs du site et j’en passe, mais sa réponse en dit déjà long, et voyant comment elle galère, je décide de ne pas lui rappeler en détail, pour ne pas la faire fuir.

Quatrième point, je ne sais pas où elle a vu que je n’avais pas de communauté ou autre, étant donné que mon projet a été fermé avant même que je donne les éléments ! Ce qui ramène donc à ce que je citais plus haut, le vrai problème est la somme demandée.

Cinquième point, pour le plaisir, la petite phrase de fin : « Il sera plus pertinent de vous lancer dans l’aventure du Crowdfunding », se gardant bien de citer à la suite « dans l’aventure du Crowdfunding sur Ulule ». Bah oui, je suis et resterai un mauvais plan pour eux, il ne faut surtout pas m’inciter à revenir ultérieurement déposer le même projet !

Je décide, forcément, de répondre, mais en plus cool,

A ce moment-là, j’avoue que j’avais de la peine pour elle. Support, obligée de répondre, qu’allait-elle bien me rétorquer face à cette évidence qu’elle ne pouvait nier, puisque c’était dans ses propres Conditions Générales d’Utilisation ! Bah en fait.. elle a évité le sujet… et n’a pas répondu, elle a fait chou blanc.

Mais, mon côté « diable tortionnaire » ne pouvait se satisfaire de cette parade, je décidai donc de la relancer une nouvelle fois, en lui proposant pour l’aider de faire suivre nos échanges à la Direction, pour qu’ils me répondent officiellement et à sa place sur la vision d’Ulule sur mon projet, même si son support le représente.

A ce message, j’obtins cette réponse, plutôt convaincante sur le fonds (pour une fois !)

Mais à ce compte-là, pourquoi supprimer mon projet, le bloquer, avant même que j’ai pu donner les éléments, le décrire ? Ce dernier pour rappel à de suite été bloqué. Si vraiment nous pouvons QUAND MÊME en déposer, pourquoi bloquer ce projet avant d’avoir pu le présenter ?

Je me contenta de cette énième simple réponse,

Après ce message, Estelle disparue je ne sais où, et de toute façon il le valait mieux pour elle, j’ai dû lui donner la migraine. J’ai ensuite supprimé mon compte, il n’avait plus lieu d’être, enquête finie.

De toute façon les faits sont là. Donc, qu’est-ce qu’il faut retenir de Ulule ?

Conclusion

Ulule est OUI, un des meilleurs sites de financement participatif que j’ai pu trouver. OUI, il aide à réaliser pas mal de projets et de rêves (à en lire les réussites et à mettre renseigné sur leur « Après Ulule ». OUI c’est un site très bien fait. Mais NON, Ulule n’est pas un site altruiste, c’est une entreprise, une compagnie comme les autres qui est là pour faire, comme toute entreprise, de l’argent, des bénéfices. OUI, c’est elle qui décide si oui ou non votre projet est recevable, non pas sur le critère du « projet à vocation communautaire », mais sur le critère de la « rentabilité » pour le site. Il y a de nombreux projets ayant atteints leurs objectifs, ou pas, qui sont loin d’être des projets « vraiment » communautaires au sens où le site le laisse entendre, et qui ont été acceptés car la demande de fond était peut élevée et pouvaient donc, objectifs atteints, générer une commission pour Ulule.

Alors OUI, Ulule est un très bon site de Crowdfunding, mais n’y allez pas dans l’esprit de vous rendre dans l’ « église de l’altruisme » où une « gentille équipe d’anges » vous accueille et vous épaule dans le but de réaliser votre projet. Vous y allez comme lorsque vous allez présenter votre projet à un groupe de « Business Angels », qui étudieront votre projet pour savoir si oui ou non il serait rentable, et donc, leur rapporterait à eux aussi de l’argent.

Je le redis, il n’y a aucun mal à rentabiliser un projet, une entreprise, surtout si elle permet à de parfaits inconnus d’en aider d’autres à réaliser leurs rêves. Mais je n’accepte pas cette façade « d’altruisme plein d’amour et de bon sens» que vend le site et ces quelques phrases « foutage de gueule » (Désolé, loin de moi l’envie d’être vulgaire, mais je n’arrive vraiment pas à trouver une phrase plus correcte pour expliquer ce que je ressens à la lecture de leurs réponses !)

 

 

 

 

Maintenant, pour les plus courageux d’entre vous qui avez lu cet article, et qui souhaitez proposer votre projet sur Ulule, vous savez ce qui vous attend !

Jack Hunter

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

PARTAGER CETTE ARTICLE

Lien sponsorisé

Laisser un commentaire