Charles Xavier Magneto Erik Lehnsherr
VOUS LISEZ UN ARTICLE DE JACK HUNTER
VOUS LISEZ UN ARTICLE DE JACK HUNTER

UN VRAI SITE D'(RÉ)INFORMATIONS WEB

FILMS MARVEL : Le studio envisage de choisir pour les futurs films X-men des acteurs de « couleurs »

Lien sponsorisé

Mon titre devait être plus grand, mais étant limité par le nombre de 100 caractères et pas plus, je le réinscris ci-dessous !

FILMS MARVEL : Le studio envisage de choisir pour l’avenir des futurs films X-men des acteurs issus de minorités pour les rôles du Professeur X et Magneto, et peut être d’autres…

Une nouvelle vient d’ébranler le monde du comics : Les X-Men pourraient avoir une tournure unique quand Marvel Studios dévoilera son redémarrage inévitable. Kevin Feige et co. Full Circle Cinema a appris que des personnes de couleur représenteraient à la fois Magneto et le professeur X dans le MCU.

Cela ne changerait pas grand-chose pour le professeur Charles Xavier puisqu’il est né à New York dans une famille aisée, mais les studios Marvel pourraient cependant prendre des libertés avec l’origine d’Erik Lehnsherr. Dans les pages de Marvel Comics, Magneto est né dans les années 1920 dans une famille juive. Pendant la seconde guerre mondiale, Erik fut envoyé à Auschwitz, un camp de concentration nazi. Avec l’actuelle MCU en 2023, il est difficile d’imaginer un Magneto presque centenaire prenant les X-Men, aussi, il faudra obligatoirement renouveler la franchise.

De mon avis personnel, cette décision me choque profondément. Faire deux des leaders potentiels des personnes de couleur ne sera pas un énorme pas en avant, mais accroîtra le racisme. Là où les personnes de couleurs y verront un soutien à leur victimisation qu’il ne cessent pour la plupart de mettre en avant, les autres (les caucasiens) seront une fois de plus lassés de cette éternelle sensation de devoir s’excuser pour les colonies (l’Europe) et pour les autres (USA) de l’esclavage.

D’autant plus que je suis persuadé que cette décision n’est pas prise dans un réel but d’afficher plus des « minorités » comme ils les appellent, mais d’augmenter les bénéfices sur chaque film. Effectivement, le succès de Black Panthère n’est pas passé inaperçu, il fut le troisième plus gros succès du box-office US en ayant en 2018 passé la barre des 700 millions de dollars de recette, rien qu’aux Etats-Unis. Les recettes mondiales du film ont quant à elles atteint 1,346 milliards de dollars !

Black Panther a connu un succès planétaire (soit-disant) inattendu, et est resté cinq semaines d’affilée en tête du box-office américain, une absolue performance, et il a par ailleurs très bien marché en Chine. Son succès en Afrique fut également phénoménal, et c’est là que tout se joue. De mon avis personnel, les studio Marvel ont bien compris que le marché africain était dormant et juteux et qu’il fallait des acteurs de « couleurs » pour attirer les foules.

Prétextant des « minorités » ? Il est vrai que lorsque l’on se place du point du vue américain et du dernier recensement fédéral de 2010, les Blancs étaient 63,7%, les Hispaniques et Latinos 16,7%, les Noirs 12,3%, les Asiatiques 4,7%, les métis non hispaniques 1,9% et les Amérindiens 0,7%. Mais d’après des études scientifiques américaines, se sera bientôt la fin de l’Amérique blanche (caucasiens) car en 2060, il ne pourrait y en avoir plus que 43%. Une évolution démographique qui implique de profondes mutations. Les Blancs seront bientôt minoritaires aux Etats-Unis. D’ailleurs, les nouveau-nés blancs le sont déjà. En 2015, plus de la moitié des bébés nés sur sol américain appartenaient à des minorités ethniques, alors que 80% des décès enregistrés cette année-là étaient des Américains blancs. Le visage de la société américaine va connaître de profonds changements ces prochaines décennies.

A côté de cela, il y a l’évolution démographique de l’Afrique. Dans ses projections publiées de 2015, le Population Reference Bureau (PRB) soulignait le poids que représentera la population africaine dans les prochaines décennies. Selon l’organisation américaine, le continent va assister à l’émergence de nouvelles puissances démographiques : le Nigeria, la République démocratique du Congo et l’Ethiopie feront partie en 2050 des dix pays les plus peuplés au monde. Sur une échelle mondiale, ce sont donc les caucasiens la minorité !

Donc pour moi il est évident que cette décision n’a nullement été prise dans le but de montrer un peu plus les « minorités » à l’écran, mais bel et bien d’augmenter considérablement les bénéfices du studio (des actionnaires ?).

Et enfin, je suis doublement sous le choc pour cette seconde raison : Je ne suis pas raciste, loin de là, expatrié et ayant des amis de différents pays d’Afrique, je suis attaché à mes supers héros d’enfance. Je n’imagine pas un Wolverine noir, un Dead pool noir.

Comme de même, je n’imagine pas un Luke Cage ou un Black panthère joué par un blanc.

Et pourtant, de même, d’après une rumeur de septembre 2018, le studio Warner Bros se faufilerait lui aussi dans cette part de marché non négligeable et souhaiterait voir l’acteur Michael B. Jordan remplacer Henry Cavill dans le costume de Superman !

La décision quant à l’actrice qui jouera le remake en prise de vues réelles « La petite sirène », a quant à elle déjà été prise (ou plutôt, changée). Effectivement, si en 2015 la production du film annonçait l’actrice Chloë Grace Moretz pour incarner les traits d’Ariel, dont se réjouissait cette dernière sur Twitter le 7 novembre 2015, elle s’est depuis ravisée pour suivre le mouvement et s’engouffrer dans la brèche du dollards en choisissant ni plus ni moins que la (ravissante) chanteuse de R&B noire américaine Halle Bailey, 19 ans. Effectivement, difficile de justifier le fait qu’au même moment, tous les plus grands studios du monde décident de changer la couleur de peau de leurs acteurs !

Malgré la polémique autour de ce choix, la jeune chanteuse a réagi sur Twitter en disant que son « rêve devenait réalité ». Elle a d’ailleurs reçu un soutien de poids, celui de l’actrice Halle Berry ou celui de Mariah Carey. « Félicitations Halle!! Mes enfants et moi-même sommes très excités par l’émancipation d’Ariel ». « Émancipation ? » C’est malheureusement ce que je regrette, les remplacent les acteurs par des personnes issues des « minorités » pour augmenter leurs bénéfices tout en ayant une publicité gratuite grâce aux polémiques, quand les autres utilisent cela pour justifier leur victimisation et signifier la victoire d’un prétendu combat entre les blancs et les noirs. Sinon, que voudrait dire « Émancipation » ?

 

 

Bref, si ce changement avait été opéré par des acteurs blancs ayant pris la place de héros noirs (ou autre ?), le scandale aurait frappé la planète et les studios Marvel auraient dû « mondialement » s’excuser pour ce racisme « visuel ». Donc, pour ma part, c’est clair et évident : si Marvel se maintient sur cette ligne « budgétaire », je n’irai pas voir les films concernés, et me contenterai d’un bon streaming, car je ne soutiens pas cette fausse politique mensongère du « Je veux montrer que tu existes ! », quand le seul but n’est que le nombre de zéro affichés à la sortie $$$.

Marvel aura certes augmenté ses bénéfices, mais aura assurément mit un coup de pied en avant au racisme qui ne cesse de croître, et qui s’insinuera dorénavant dans nos foyers, grâce à nos films… A vouloir faire trop de bénéfices sous couvert d’anti-racisme et de diversité, ce sera un effet papillon irréversible.

Jack Hunter

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

PARTAGER CETTE ARTICLE

Lien sponsorisé

Laisser un commentaire