envoyer des sms gratuitement
VOUS LISEZ UN ARTICLE DE JACK HUNTER
VOUS LISEZ UN ARTICLE DE JACK HUNTER

UN VRAI SITE D'(RÉ)INFORMATIONS WEB

SIMSLIFE.fr – Acheter une carte SIM 100% anonyme, c’est possible !

Lien sponsorisé

Lorsque vous demandez à une personne dans la rue de vous dire comment elle ferait si elle voulait téléphoner anonymement, sa première réponse est presque toujours d’aller acheter une carte SIM prépayée dans un supermarché ! Et pourtant, ces fameuses cartes SIM sont loin d’être anonymes ! C’est donc sur ce créneau que s’est lancée une société depuis 2015 : Pouvoir fournir à qui le veut la possibilité de passer des appels ou d’envoyer des SMS « TOTALEMENT » anonymement !

J’ai enquêté pour vous et interviewé son gérant en visite à Paris !

Qui n’a jamais souhaité faire une blague à un ami ? Dire ses quatre vérités à une personne ? Avoir une conversation professionnelle sécurisée ? Voire, pourrir la vie de son pire ennemi ou de son ex en le/la harcelant en pleine nuit ? Le tout anonymement sans jamais se faire rappeler à l’ordre par la police ?

C’est ce que nous propose Yarislav (le nom a été changé), entrepreneur français de 35 ans basé à l’étranger, qui a lancé cette affaire il y a déjà 5 ans. Après avoir testé le produit avec succès et pris contact, j’ai réussi à obtenir un entretien et une interview exclusive avec la firme ! Je l’ai rencontré sur Paris, lors d’un déplacement professionnel.

C’est pour vous, rien que pour vous, et c’est une exclusivité Dimouatout !

INTERVIEW

Jack Hunter – Bonjour Yarislav avant de commencer, peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ?

Yarislav – Bonjour, oui, je n’ai, contrairement à mes cartes SIM, rien à cacher ! (sourire) J’ai 35 ans et je vis actuellement à 70% de mon temps en Ukraine, mais aussi en Russie. J’ai délocalisé le siège de ma compagnie à l’étranger. Les taxes élevées et le prix de la vie en France, couplé au fait que le domaine principal de ma société pouvait être exécuté depuis l’étranger, m’ont poussé à fuir la France pour des jours meilleurs. Résultat, je gagne enfin ma vie en tant que patron, et je n’ai plus d’huissiers derrière moi ! (rire)

J – Ok mais, pourquoi les cartes SIM anonymes, comment t’est venue cette idée ?

Y – C’est simple, en France j’ai souvent eu le désir comme beaucoup de personnes d’envoyer quelques SMS anonymes pour mes affaires, ou pour dire ma façon de penser à une personne, et même, de vouloir importuner mon ex belle-mère pendant la nuit ! (rire). Et il m’est déjà arrivé d’avoir des amis convoqués à la gendarmerie pour avoir osé donner le fond de leur pensée à une personne. A l’étranger, pas besoin de donner son identité, et tout est plus sécurisé, je t’en dirai plus après à ce sujet. Qui plus est, même si vous contournez la loi française et ne donnez pas votre pièce d’identité lorsque vous achetez une carte prépayée, vous n’êtes pas 100% anonymes, les gens ne le savent pas mais Big Brother est partout, même en France, et il est très facile de les retracer !

J – Ok, je vais voir effectivement cela dans une prochaine question. As-tu des concurrents ? As-tu eu des difficultés à lancer ce service ?

Y – Non, je n’en ai pas. Au départ, j’ai contrôlé sur le net ce qu’il se faisait, et à ma grande surprise, il n’y avait personne. J’ai trouvé un site américain, mais les cartes SIM étaient vendues 150$ ! Vous imaginez ! Il ne devait pas avoir beaucoup de clients ! J’ai eu du mal non pas à lancer SIMSLIFE mais à conserver son système de paiement ! Effectivement, pour deux raisons : La première, l’une de mes sociétés étant basée en Ukraine, aucun des systèmes de paiement ne voulait d’elle ! Ceux de l’Europe, car hors de l’Europe, ceux de Russie, car conflit avec l’Ukraine, et l’Ukraine, parce que je n’étais pas un « Résident officiel », donc la loi m’interdisait l’accès aux systèmes de paiements ! Et quand tant bien que mal je trouvais un système qui acceptait l’Ukraine, il me refusait car mon site ne rentrait pas dans leurs sites dit « éligibles ». Maintenant tout est rentré dans l’ordre, et nous avons des plans B, C, et D en cas de suppression de notre moyen de paiement.

J – Quels sont tes principaux clients ?

Y – Alors là j’ai été extrêmement surpris ! Mes clients à 80% à vue d’œil sont des « Bons français » avec des noms bien français, qui ont pour la plupart entre 40 et 60 ans ! Ce sont souvent des Directeurs, chefs d’entreprises, qui veulent être sûr que leurs conversations ne seront jamais retracées, ou jeunes adolescents pour leurs farces ! Pour la petite histoire, j’ai eu une fois un élu politique. Mécontent que nous lui apprenions la politesse, il nous cita « J’ai un ami eurodéputé ! Je vais faire fermer votre site ! Ce n’est pas bien de vendre des cartes SIM anonymes ! ». Le comble pour un homme qui était client chez nous ! Toutefois, notre système de paiement fut effectivement fermé deux jours après, c’était un moyen de paiement financé par l’Europe elle-même, donc forcément, eurodéputé, action rapide. En clients idiots, j’ai vu de tout croyez-moi !

J – Effectivement, le comble ! As-tu souvent des problèmes avec tes clients ?

Y – Oui, cela arrive, pour 2 raisons simples, et ce malgré les mises en garde et explications, et la FAQ en ligne. Pour pouvoir utiliser les cartes SIMSLIFE, il faut déjà savoir se servir d’un smartphone, car il y a des données mobiles à désactiver, et parfois des manipulations à faire. Ce sont des manipulations que des enfants de 7 ans savent faire, mais quand vous avez 50 ans passé, ou plus, et que vous ne savez qu’appeler ou envoyer un message : problème ! Pourquoi, car votre faible crédit SIMSLIFE va être dépensé par vos applications qui vont très vite piocher dedans pour leurs échanges de données, et donc, votre crédit sera épuisé avant même de l’avoir utilisé ! Par conséquent, certains clients pensent à tort qu’ils ont été escroqués, alors que l’erreur vient d’eux !!! Mais après concertation via notre support en ligne, ils comprennent, mais certains non, et donc, ne reviennent pas. De même, certaines personnes ne comprennent pas qu’utiliser une de nos cartes, c’est comme s’ils allaient à l’étranger avec leur carte, ils ont des données a désactiver car c’est une carte Sim Russe ou Ukrainienne ! Et puisqu’ils oublient, paf ! Crédit épuisé avant son utilisation. Sinon, pour conclure, nous n’acceptons aucun manque de politesse à SIMSLIFE. Nous « remettons en place » chaque client qui manque de courtoisie ou parle mal aux membres du personnel. J’ai donné des consignes très claires à mes employés du support : Je préfère perdre un client que de m’accommoder d’un idiot pour qui nous ne serons que des exécutoires ! Parfois les clients s’excusent, mais tous sans exception sont choqués la première fois car justement, ils sont habitués à cette fameuse phrase en France : « Le client est Roi ». Chez nous aussi, s’il ne nous manque pas de respect !

J – Ah quand même ! Oui ce n’est pas courant ! Et, pardonne-moi, une question me trotte dans la tête depuis le départ, en quoi est ce que ta carte est plus anonyme qu’une autre ?

Y – C’est une des questions qui revenait le plus souvent, c’est pour cela que nous avons mis en place une FAQ où nous redirigeons de même les gens qui ne prennent pas le temps de lire une page et viennent nous écrire via le formulaire de contact ! Comme expliqué dans le site, je vais essayer de raccourcir. Premièrement, nous ne sommes pas soumis en tant que réseau étranger à l’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications (ANRT), alors, nous ,’avons aucune obligation de compte rendu, ou autre information ne filtre. Deuxièmement, la police n’arrive déjà pas à s’entendre avec les pays de l’union Européenne pour mettre sur écoute une ligne, ou même juste en France par exemple car c’est une démarche compliquée, faite de démarches administratives, alors pour un pays en froid avec le monde entier, qui ne filtre rien, risque zéro absolu ! Troisièmement, aucune pièce d’identité n’est requise, juste l’adresse de livraison, puis nous supprimons vos données, nous ne gardons que le numéro de la ligne et le numéro d’identification unique que nous vous fournissons, pour effectuer vos rechargements. Quatrièmement, notre paiement passe par 3 passerelles de paiements/prestataires différents, et aucun des paiements n’est rattaché à un numéro de téléphone. Pour ces quatre raisons, nous sommes 100% anonymes. Et je me permettrais de rajouter, contrairement aux cartes non anonymes prépayées de France, le crédit de nos clients n’a pas de durée de vie, à part le forfait chaque mois, et nos cartes sont valables un an à partir de l’envoi du dernier message, appel, alors qu’en France, désactivation 15 jours après l’achat si pas d’identité donnée.

J – Mais, comment je recharge mon crédit ? Est-ce que je peux recharger moi-même si je ne peux pas me déplacer à l’étranger ?

Y – Les clients rechargent directement sur le site de l’opérateur, ou sur un des sites francophones partenaires. Je pense proposer prochainement un rechargement plus onéreux, mais fait de l’étranger. Effectivement, même s’il n’y a pas de risques, certains clients sont vraiment frileux ou paranos ! Alors, pourquoi pas le leur permettre ? Si cela peut les rassurer ! Il serait fait manuellement par un de nos opérateurs dans un des milliers de bornes en villes.

J – Tu ne fais pas les choses à moitié ! (rire) J’ai remarqué que tu n’acceptais pas le Bitcoin, qui est une monnaie anonyme très populaire, pourquoi ne pas la proposer ?

Y – Pour être franc, nous avons souvent eu cette proposition par des clients, des clients qui souhaitent aussi cette monnaie. Nous ne le faisons pas car, premièrement, nous n’avons pas besoin de ce type de paiement, tout est déjà 100% anonyme, et de deux, les frais sont énormes, cela reviendrait beaucoup plus cher à nos clients ! Chaque carte verrait son prix augmenté de plus de 20/30% ! Je parle pour les paiements par carte de crédit en Bitcoin, via PayBis. Enfin, tout est légal et 100% anonyme, nous n’avons rien à nous reprocher, pour nous ce serait comme affirmer le contraire que d’utiliser cette monnaie ! Donc le Bitcoin n’est pour l’instant pas d’actualité.

J – As-tu déjà eu affaire à la police ? Car je me suis demandé si celle-ci avait pu vouloir te mettre « des bâtons dans les roues » ?

Y – Oui (rire) j’ai déjà eu affaire à la police, plus particulièrement la police qui lutte contre le blanchiment d’argent, mais pas pour SIMSLIFE. Je n’avais volontairement pas signalé à la France ma société à l’étranger, donc des factures paraissaient, mais après convocation et explications, tout est rentré dans l’ordre. De leurs propres mots, par ma société à l’étranger, je n’étais de toute façon plus sous leur juridiction, c’était maintenant le problème du pays où est enregistrée ma société si je décidais même de ne rien déclarer. Toutefois, ils m’ont fait remarquer qu’ils grinçaient un peu des dents pour SIMSLIFE avec le sourire. Ils m’ont même conseillé sur la mise en forme de mon site pour éviter que les impôts cherchent une faille pour rapatrier un peu de taxes, pour vous dire ! Non, tout s’est très bien passé, et tout est déclaré. Et puis de toute façon aucune loi interdit à une personne de revendre la carte SIM qu’il a acheté à l’étranger ! J’ai aussi eu un gendarme qui s’est fait passer pour un client dans le but de salir mon site ensuite avec des commentaires diffusés sur le net ! Mais quand je l’ai démasqué, preuves à l’appui, sachant qu’il avait enfreint la loi, il s’est ravisé et a arrêté ses actions envers SIMSLIFE et s’est excusé, a retiré ce qu’il avait posté. Je n’ai pas donné suite, quand mon avocat souhaitait aller au pénal !

J – A quand même… Et, quelle est l’ambition de SIMSLIFE.fr pour 2020 ?

Y – Pour 2020, j’aimerais plusieurs choses pour SIMSLIFE, que je garde aussi secret. Premièrement, j’aimerai élargir un peu plus ma clientèle en France, mais avant tout dans le monde entier. Pour l’instant je ne vends que pour certains pays d’Europe. Je vais voir, ce site n’est pas mon projet numéro un, celui sur lequel je pose tous mes rêves.

J – Yarislav, merci d’avoir accepté de me rencontrer et de répondre à mes questions ! Je te souhaite réussite et l’accomplissement de tes projets futurs !

Y – C’est moi qui te remercie..

Interview réalisée et propos recueillis par Jack Hunter

Rédacteur, journaliste et emmerdeur professionnel pour Dimouatout.net

Accéder au site !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

PARTAGER CETTE ARTICLE

Lien sponsorisé

Laisser un commentaire